Pompes à chaleur - Montpellier (34)

Installation :

  • Pompes à chaleur pour piscine
  • Pompes à chaleur aérothermique
  • Pompes à chaleur air/eau

Maintenance :

  • Pompes à chaleur pour piscine
  • Pompes à chaleur aérothermique
  • Pompes à chaleur air/eau

Services + :

  • Intervention rapide
  • Devis gratuit
  • Conseils techniques
  • Garantie décennale

Marques :

  • Airwell
  • Nexa
  • Etc...

Langues parlées :

  • Espagnol / Castillan
  • Anglais

Clients :

  • Particuliers
  • Professionnels
  • Collectivités

Moyens de paiement :

  • Chèques bancaires
  • Virements bancaires
  • Espèces

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un "appareil prélevant de la chaleur à un milieu à basse température pour en fournir à un milieu à température plus élevée".

Le principe est celui d’un "réfrigérateur inversé" constitué d’un circuit fermé et étanche dans lequel circule un fluide frigorigène à l’état liquide ou gazeux selon les organes qu’il traverse. Ces organes sont au nombre de quatre : l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur.

Pour simplifier, on peut dire que la pompe à chaleur prélève un peu de chaleur (des « calories ») à l’extérieur (l’air extérieur, le sous-sol du jardin, une source...) et augmente ainsi son niveau de température pour restituer de la chaleur dans l’habitation. Il existe différents types de PAC selon le milieu d’origine de l’énergie captée. On parle selon les cas de modèles air/air, air/eau, sol/sol, sol/eau ou eau/eau. Le premier terme désigne l’origine du prélèvement et le second, le mode de diffusion de la chaleur (soufflerie, circuit d’eau chaude, plancher chauffant avec fluide frigorigène). Les pompes à chaleur sol/... ou eau/... sont dites "géothermiques". Elles prennent l’énergie dans le sol ou les nappes souterraines.

Les autres types de pompes à chaleur :

  • Les pompes à chaleur sur air : les PAC sur air ont connu un grand succès de 1975 à 1985, à l’époque du pétrole cher. Il y eut de nombreuses déceptions, à cause de problèmes de conception et d’installation. Particulièrement, la PAC ne peut pas faire de miracles : pour fonctionner correctement, elle doit prendre sa chaleur dans une source froide « pas trop froide », et la fournir à une cible chaude « pas trop chaude ». Lorsque l’air extérieur est à moins de 3 °C, les capteurs givrent, et la performance se dégrade, c’est-à-dire que la PAC consomme beaucoup d’électricité mais chauffe peu. Pour ces raisons, les PAC sur l’air doivent être évitées, sauf dans les régions à climat doux (méditéranéen ou océanique).
  • Les pompes à chaleur sur eau : la température d’une source est assez élevée, et relativement constante : 7 à 8 °C environ en hiver. La source froide n’est « pas trop froide » et presque constante. Une PAC sur eau de source est un système performant et peu coûteux à l’usage.

De même une PAC fonctionnant sur le captage de la nappe phréatique est un système performant. Mais son intérêt est limité par le coût du forage. De plus l’utilisation de la nappe phréatique est soumise à autorisation. L’eau d’une rivière ou d’un lac peut devenir très froide en hiver : l’intérêt d’une PAC fonctionnant sur l’eau d’une rivière ou d’un lac doit être étudié au cas par cas.

Economie :

Utilisation d'une énergie gratuite

  • Possibilité de chauffer une maison aux normes actuelles
  • Consommation de 110 W à température stabilisée
  • Fonctionnement en mode inoccupation
  • Installation bénéficiant d'une TVA à 5,5 %
  • Possibilité de bénéficier d'un crédit d'impôt de 50 % sur le prix des équipements et matériaux (hors main d'œuvre)
  • Pas de choc thermique

  • Santé

  • Double filtration de l'air
  • Elimination des poussières, pollens, acariens
  • Neutralisation des mauvaises odeurs
  • Qualité de l'air optimale

Confort :

  • Rafraîchissement de l'air

  • Homogénéité de la chaleur

  • Fonction de déshumidification de l'air
  • Température demandée atteinte en quelques minutes

Ecologie :

  • Utilise une énergie nouvelle et renouvelable

  • Protection de l'environnement

A l'origine, la plomberie nécessitait l'installation de tubes en plomb afin d'alimenter en eau votre habitat. De nos jours, cet art est beaucoup plus complexe. En effet, le plomb étant proscrit, d'autres matériaux sont apparus tels que le cuivre et l'acier, mais aussi des matières plastiques tels que le PVC ou le polyéthylène.

Ces matériaux permettent ainsi l'alimentation et l'évacuation de tout type d'installation, tout en respectant les normes en vigueur.

Cependant, la plomberie ne se limite pas qu'à cela. Ce métier rime aussi avec précision et anticipation, car la conception et l'installation nécessitent de déterminer au mieux les emplacements des éléments de plomberie pour vous assurer un respect total des normes de sécurité et d'isolation. Tout ceci fait donc partie intégrante de la plomberie.

POMPE A CHALEUR ET PISCINES, UNE RENTABILITE MAXIMUM! Si le coefficient de performance des pompes à chaleur diminue avec la baisse de la température extérieure, il augmente logiquement avec le réchauffement.

La plupart des piscines sont utilisées du printemps à l’automne, soit par des températures supérieures aux 7 °C de référence. Dans ces conditions, les PAC ne connaissent plus de concurrence quant à la consommation énergétique. Les COP peuvent alors dépasser 4 soit 1 kW consommé pour 4 kW distribués.

Aucun autre système de chauffage ne devient alors concurrentiel. L’investissement est cependant un peu plus lourd que pour une installation de chauffage, ce surcoût étant lié à l’utilisation d’un échangeur acier inoxydable ou en titane pour résister à l’agression du chlore. Cependant, cette dépense supplémentaire est également inévitable avec un autre mode de chauffage.

Certains installateurs sont à même de proposer des solutions alliant la climatisation de la maison et le chauffage de la piscine, ce avec la même pompe à chaleur et sans surconsommation d’énergie.

Vous possédez une piscine et souhaitez chauffer l’eau de celle-ci pour pouvoir en profiter plus souvent ? La pompe à chaleur (PAC) piscine est faite pour vous car c’est actuellement un des systèmes de chauffage de piscine les plus performants sur le marché. Son prix est certes un peu plus élevé que les autres systèmes de réchauffement de l’eau mais l’investissement s’avèrera très vite rentable tant ce type de pompe à chaleur (PAC) vous fera économiser sur votre consommation énergétique. La pompe à chaleur (PAC) pour piscine vous permettra d’allonger les temps de baignade. Ce système est surtout à conseiller pour les grands bassins car il fournit une température d’eau idéale comprise entre 25 et 28°. Vous pourrez profiter de votre piscine pendant au moins deux mois supplémentaires où que vous habitiez, voire beaucoup plus longtemps en fonction de la pompe à chaleur piscine que vous choisirez avec nos professionnels agréés. Les pompes à chaleur sont plus économiques et écologiques que les systèmes de réchauffement « classiques » et une eau de piscine qui conserve sa température tout au long de la journée est plus facile à traiter. Alors n’hésitez plus, équipez-vous !

Remplissez un devis en ligne gratuit afin que nos partenaires professionnels puissent vous aider dans le choix de votre modèle de pompe à chaleur (PAC) piscine. Il est important d’évaluer certains critères très précis comme le cubage du bassin, le climat, sa protection thermique et dans certains cas l’environnement. Faire appel à un de nos professionnels spécialisés vous permettra de choisir une pompe à chaleur (PAC) cohérente avec le dimensionnement de votre piscine. Une pompe à chaleur (PAC) piscine peut fonctionner entre 7 et 8 heures par jour et son coût varie entre 1500 et 4000 euros (matériel + installation effectuée par un professionnel agréé).

Si ce produit écologique fonctionne aussi bien, c’est que son coût de fonctionnement est très peu élevé (quatre fois moins qu’un système de réchauffement de piscine « classique » à l’électricité). La contrepartie de ce coût de fonctionnement attractif est que votre piscine mettra plus de temps à être chauffée. Comptez de 3 à 5 jours pour que l’eau de votre piscine soit optimale (27-28 °C) pour la baignade.

Une pompe à chaleur (PAC) pour piscine fonctionne en récupérant les calories présentes dans l’air. Ce brassage atmosphérique implique un fort brassage d’air. Il est donc indispensable que votre pompe à chaleur (PAC) soit installée à l’extérieur dans un endroit dégagé qui n’entrave pas l’évacuation de l’air rejeté. Si vous souhaitez installer votre pompe à chaleur (PAC) piscine dans un local fermé, il vous faudra envisager un surcoût d’installation. Toutes les pompes à chaleur sont équipées d’un thermostat et d’un contrôleur de haut et bas débit. Pour les modèles les plus performants, on trouve de plus en plus de thermostats de gelée également appelés « dégivrage automatique ».

Le seul problème de ces pompes à chaleur (PAC) réside dans leur coefficient de performance (COP). En effet, ce COP qui est affiché sur tous les modèles et varie en fonction de la performance de chaque modèle, est calculé pour une température extérieure de 15 °C. Or si l’air extérieur est trop froid, la pompe à chaleur (PAC) peut ne restituer aucune calorie à l’eau de votre piscine. Ce système de chauffage n’est donc pas un système qui permet de chauffer une piscine même l’hiver.

Avec ce type de chauffage de piscine, il est possible de coupler l’appareil avec un raccord électrique capable de forcer la pompe de filtration si la température voulue n’est pas atteinte dans la piscine. Cela permettra de prendre le relais en cas de mauvaises conditions climatiques.

Rappel immédiat gratuit

A proximité

Nous suivre

Coordonnées

SARL ACP2G

439 Avenue Etienne Frederic Bouisson
34130 - MAUGUIO

Tél. : 04 67 29 24 05
Fax : 04 67 29 24 05
Email : acp2g34@gmail.com
Siret : 493533905

Nous situer